Retoour à la page d'accueil
Le cimetière des masques
Accueil > Artea Compagnie > Le cimetière des masques
LE CIMETIERE DES MASQUES
Ballet théâtre pour 6 danseurs et danseuses


Date de création : juin 2000

Durée de l'oeuvre : 45 minutes

Chorégraphie : Marianne Niox (Sénégal)


Directrice artistique de "Artea Compagnie" : Marianne Niox (Sénégal)

Musique : groupe Songhaï - groupe Nakodje (Sénégal)

Décor : Ibou Diokhané (Sénégal)

Costumes : Dasha (Sénégal)


Cette création a été montée à partir d'un texte de l'écrivain Charles Cheikh Sow. C'est un atelier de réflexion, de conception sur le futur de la danse africaine. Nous pourrons à travers ce ballet réflechir sur l'impact que pourrait avoir des techniques comme la danse classique et le modern'jazz sur la danse tradiitonnelle africaine.

La compagnie est l'aboutissement d'un travail de formation et d'un atelier de réflexion, de conception des arts du spectacle, des industries culturelles, à partir du vécu et des expériences pratiques.


Synopsis

Dans une triste salle de musée, des masques d'ancêtres africains sont cloués sur des socles comme de vulgaires objets. Eux, qui étaient éléments de culte, d'initiation et de réjouissance, qui étaient portés par des danseurs, et tout le temps en mouvement, sont devenus immobiles, comme des symboles de l'aliénation des africains, de leur progressiste d'identité. La voix du griot tonne dans la nuit du musée pour nous faire compatir au triste sort des masques...

Agrandir

Agrandir Agrandir Agrandir